Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

Couronne dentaire à Montréal : prix, types et conseils

Qu’est ce qu’une couronne dentaire ?

La couronne dentaire désigne la partie de la dent que nous voyons étant donné qu’elle n’est pas recouverte par la gencive. La couronne dentaire est naturellement recouverte par l’émail dentaire, une substance particulièrement dure.

Couronne dentaire

Mais le terme « couronne » est également utilisé par extension pour désigner une prothèse qui va remplacer la partie visible de la dent dans le cas où la couronne dentaire s’est cassée, a été abîmée ou encore s’il y a eu usure, malformation ou dévitalisation.

Recouvrant la dent à soigner, il s’agit plus précisément de la couronne prothétique qu’il convient de différencier du bridge, ce dernier étant utilisé pour remplacer une dent manquante, et non une dent abîmée, en s’appuyant sur les dents saines de chaque côté de l’espace édenté.

La couronne prothétique a ainsi pour fonction de remplacer la couronne dentaire mais aussi de protéger la dent en question. Sa confection sur mesure, effectuée à partir d’une prise d’empreinte, doit lui permettre d’assurer cette fonction mais également de s’harmoniser avec le reste de la dentition de la personne.

Généralement, la couronne prothétique est en porcelaine ou en céramique. Toutefois, il existe des couronnes réalisées dans d’autres matériaux. Également, il convient de noter que la qualité de la couronne ainsi que l’hygiène bucco-dentaire du sujet font partie des critères qui déterminent sa durée de vie, celle-ci étant généralement comprise entre 5 et 20 ans.

Pourquoi doit-on recourir à une couronne prothétique?

Plusieurs raisons peuvent conduire l’usage d’une couronne prothétique pour protéger la dent et pour remplacer la couronne dentaire naturelle. Une couronne prothétique peut être requise dans les cas suivants :

  • Une dent a été affaiblie par une carie importante ou une autre raison, la couronne est utilisée principalement en guise de protection pour cette dent;
  • Une dent est sévèrement abîmée au point de ne plus pouvoir la restaurer par un soin dentaire classique;
  • Une fêlure dentaire a eu lieu et la dent doit être protégée et solidifiée grâce à la couronne pour qu’on puisse la garder « ensemble »;
  • Une dent est sévèrement usée ou cassée et il est nécessaire de la restaurer par le biais de la couronne prothétique;
  • Une dent a fait l’objet d’un traitement de canal et s’en retrouve ainsi dévitalisée. La restauration passe par la pose d’un pivot dentaire où viendra se poser la couronne prothétique, le pivot étant en quelque sort la racine artificielle tandis que la couronne prothétique, comme nous l’avons déjà vu, remplace la partie visible de la dent;
  • Une dent a fait l’objet d’une importante obturation et il n’en reste plus assez de matière dentaire saine. Une couronne prothétique peut être utilisée pour la recouvrir et la soutenir;
  • Dans le cadre d’un traitement, un patient a bénéficié d’un implant dentaire et ce dernier doit être recouvert d’une couronne;
  • Également, la nécessité d’avoir recours à une couronne prothétique peut se présenter dans le cas d’une malformation dentaire ou d’une importante décoloration. La couronne va ainsi recouvrir la dent dans un but esthétique mais aussi fonctionnel.

Quels sont les différents types de couronne prothétique ?

Plusieurs matériaux sont utilisés pour la confection de cette restauration fixe qu’est la couronne prothétique qui recouvre entièrement la dent en question. S’il n’existe pas de matériau « universel » pour sa confection, le choix va plus dépendre de l’emplacement de la dent qu’il est nécessaire de recouvrir, de protéger ou encore de restaurer ainsi que de l’effet esthétique désiré.

Couronne prothétique tout en métal

L’avantage de la couronne tout en métal est qu’elle est la moins coûteuse. Néanmoins, c’est une couronne prothétique loin d’être esthétique et c’est ainsi qu’il est préférable de la réserver aux dents à l’arrière de la cavité buccale dont les molaires.

Généralement, on a recours à l’alliage nickel/chrome pour la réaliser, obtenant ainsi une couronne de couleur acier. C’est la couronne prothétique en métal la moins chère. Il est à noter que ce matériau est totalement déconseillé aux patients allergiques au nickel.

Au cas où le patient est allergique au nickel, la couronne peut être confectionnée en métal semi-précieux ou précieux. Néanmoins, il en résultera une couronne qui n’aura plus l’avantage d’être à prix intéressant et pour son prix, il pourra même s’avérer plus intéressant d’opter pour une couronne plus esthétique.

Cependant, il convient de noter que le contact des métaux précieux et semi-précieux avec les dents naturelles est agréable et que ces métaux se travaillent plus facilement au laboratoire. La couronne en or blanc (semi-précieux) est donc une alternative à la couronne en alliage nickel/chrome, cette première ne contenant pas de nickel.

Ceci étant, celle en alliage d’or (or jaune) est celle qui dure le plus étant donné qu’elle résiste bien à la mastication et qu’elle fait rarement l’objet d’une fracture. De plus, la couronne en alliage d’or ne cause que très peut d’usure aux dents opposées.

Néanmoins, sa couleur constitue son principal désavantage et il est préférable de ne l’utiliser que sur les dents qui sont non apparentes quand le patient ouvre la bouche pour parler ou encore pour sourire. Ainsi, elle peut être utilisée pour les dents postérieures.

Couronne prothétique céramo-métallique

Esthétique, une couronne céramo-métallique bien travaillée, grâce à la collaboration entre le dentiste et le prothésiste dentaire, permet d’avoir une nouvelle dent dont la teinte s’approche le plus possible de la teinte des dents naturelles.

La couronne est composée d’une armature métallique entièrement recouverte de céramique et elle tire sa solidité de cette partie métallique. Même si la céramique est aussi très solide, la partie extérieure l’est cependant moins que la partie métallique et elle peut faire l’objet d’une fracture.

Il peut également arriver que la partie métallique apparaisse sous la céramique, surtout au niveau de la gencive. Toutefois, ce type de couronne prothétique tend à être la plus utilisé étant donné son aspect esthétique mais aussi sa solidité non négligeable.

Il est à noter que la prothétique céramo-métallique peut également être à tenon. Dans ce cas, il s’agit d’une couronne monobloc pour laquelle on n’a pas eu recours à un inlay-core. La manque de hauteur, entre autres, peut expliquer le fait qu’on n’ait pas réalisé un inlay-core.

Couronne à incrustation vestibulaire

La couronne à incrustation vestibulaire est une couronne métallique qui reçoit une restauration esthétique faite d’une fine pellicule de céramique et couvrant uniquement la surface visible de la dent quand le patient ouvre la bouche.

Son coût peut être intéressant mais elle n’est indiquée que pour les dents de la mâchoire supérieure car si la couronne se trouvait sur les dents du bas, partie esthétique de la couronne, la facette ne serait même pas visible si le sujet ouvrait la bouche et on ne verrait que la partie métallique.

Couronne prothétique tout en céramique

C’est la couronne la plus esthétique, avec un aspect et une couleur qui peuvent être similaires à celles des dents naturelles. Mais elle a également l’avantage de ne comporter aucune partie métallique à laquelle le patient pourrait être allergique.

Néanmoins, elle est moins solide comparée à une couronne prothétique céramo-métallique ou à une couronne en alliage d’or. Il convient cependant de noter que les nouvelles variétés de porcelaine dentaire sur le marché sont de plus en plus résistantes.

Étant donné son aspect esthétique, la couronne prothétique tout en céramique est particulièrement indiquée pour les dents antérieures, celles qui sont dévoilées quand le patient ouvre la bouche, afin notamment d’embellir le sourire de celui-ci. Dans le cas d’une couronne tout en céramique et à tenon, le tenon est également en céramique et fait partie intégrante de celle-ci.

On notera également la CEREC, le dernier modèle en termes de couronne, fabriquée en porcelaine et réalisée en seulement une dizaine de minutes par le biais d’un programme d’assistance par ordinateur après la réalisation d’une empreinte électronique.

Couronne temporaire

Dans le cas où la réalisation d’une couronne peut prendre un certain temps, il est souvent indiqué de poser une couronne temporaire sur la dent soignée. Cette couronne est généralement fabriquée par le dentiste lui-même et est faite en acrylique ou en acier inoxydable. Faite pour durer quelques semaines tout au plus, la couronne provisoire n’est pas solide et peut ainsi facilement faire l’objet d’une fracture.

Combien de temps et d’argent prévoir pour une couronne prothétique?

On note un grand écart entre les prix en ce qui concerne les couronnes prothétiques, une différence qui peut aller aux environs de 600$ à 3 000$. Pour bien apprécier le prix et constater qu’il est juste, plusieurs questions devraient être posées.

Ainsi, demandez-vous si votre dentiste collabore avec un laboratoire. Si oui, avec quel laboratoire votre dentiste travaille-t-il? Qu’en est-il de la qualité de ce laboratoire? Les couronnes qui y sont réalisées sont-elles de qualité satisfaisante ou au contraire qui laisse à désirer?

Il est également possible que sa clinique ou son cabinet dispose de la dernière technologie en matière de prise d’empreinte et qu’il n’ait plus à s’acquitter des coûts de laboratoire en ce qui concerne les couronnes puisque celles-ci sont fabriquées sur place, ce qui permet un rapport qualité-prix appréciable.

D’autres paramètres peuvent également influencer le prix d’une couronne prothétique comme le matériau utilisé, la nécessité de recourir à un faux moignon ou à un tenon, les prix affichés localement mais aussi le traitement préalable dont le patient a besoin en fonction de l’état de sa dent, comme par exemple un traitement radiculaire, ainsi que les médicaments et les matériels utilisés.

Une couronne est une restauration fixe qui peut durer jusqu’à vingt ans à condition qu’elle soit bien réalisée et qu’elle soit bien entretenue par le sujet. À cet effet, plusieurs étapes sont requises, commençant par l’évaluation, par le dentiste, du traitement nécessaire. Il procède ainsi à une auscultation et à un constat de l’état de la dent en question.

Le dentiste procède ensuite au traitement de la dent, un traitement qui peut prendre deux à trois semaines, selon l’étendue des dommages subis par celle-ci. Il va également réduire les dimensions de la dent pour lui permettre de recevoir la couronne.

Entretemps, il procède également à la prise d’empreinte grâce à laquelle il sera possible de réaliser une couronne prothétique sur mesure pour le patient. Si le dentiste ne dispose pas encore de la technologie permettant la réalisation de la couronne sur place, l’empreinte est envoyée au laboratoire en prévision de la fabrication de la couronne.

Pendant ce moment, le dentiste pose une couronne provisoire sur la dent soignée notamment pour protéger celle-ci contre les agressions extérieures. Une fois le traitement achevé et la fabrication de la couronne terminée, le dentiste procède finalement aux essais de la nouvelle couronne.

Ces séances consistent à vérifier si la couronne convient bien. On peut ainsi parler d’une période d’essai après laquelle a lieu le cimentage lors duquel la dent est recouverte avec la couronne prothétique réalisée sur mesure pour le patient.

Vos couronnes dentaires ont un coût, apprenez à en prendre soin

  • Même si votre couronne prothétique ne peut être attaquée par la carie ou par les maladies parodontales, il ne faut pas oublier que ce n’est pas le cas pour la dent qu’elle recouvre. Ainsi, même si votre dentition entière était faite de couronnes, il n’est pas judicieux de négliger votre hygiène bucco-dentaire. La présence d’une ou de plusieurs couronnes prothétiques dans votre cavité buccale ne vous dispense donc pas du rituel du brossage et du passage du fil dentaire.
  • Lors de votre visite de routine chez le dentiste, ce dernier inclut dans son examen celui de la couronne pour s’assurer de l’état de celle-ci tout en s’assurant l’état des dents en général. Il est donc préférable de ne pas faire l’impasse sur cette visite de routine, de surcroit si vous avez une ou plusieurs couronnes en bouche.
  • Dans l’attente de la véritable couronne sur mesure, vous disposez généralement d’une couronne temporaire. Il ne faut pas oublier que celle-ci n’est pas aussi solide qu’une vraie couronne et qu’elle a une durée de vie limitée. Vous pouvez prendre quelques précautions pour vous assurer qu’elle puisse durer jusqu’au moment où vous jouirez de la présence de la vraie couronne au sein de votre dentition.
  • Ainsi, il est préférable d’éviter les aliments collants comme le caramel ou encore les gommes à mâcher qui pourraient s’y coller et ensuite arracher la couronne. Également, minimisez le contact des aliments avec la couronne lors de la mastication et privilégiez, temporairement, l’autre côté pour mâcher. Il est également préférable de prendre vos précautions en vous brossant les dents.