Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

Dents sensibles: symptômes, causes et solutions du dentiste

Dentiste pour dents sensiblesIl peut arriver que l’ingestion d’aliments ou de boissons dont la température s’avère trop chaude, trop froide ou encore dont la concentration en sucres est trop élevée, vous fasse ressentir de la douleur.

Si vous vous reconnaissez dans cette description, il est fort possible que souffriez d’hypersensibilité dentinaire, également connue sous l’appellation commune « dents sensibles ». Elle s’explique généralement par l’atteinte de la dentine, c’est-à-dire le tissu dentaire.

 

Comprendre l’hypersensibilité dentinaire : petites leçons d’anatomie

La dent se compose d’une couronne et d’une ou de plusieurs racines. La couronne constitue la partie visible de la dent et la racine, cachée, se situe dans l’os alvéolaire des os maxillaires.

Un ensemble de tissus, appelé le parodonte, soutient la dent. Le parodonte est formé de l’os alvéolaire (de la mâchoire supérieure ou inférieure), du ligament alvéodentaire, de la gencive, du cément radiculaire, des éléments nerveux et des vaisseaux sanguins.

La structure profonde de la dent est nommée pulpe dentaire. Elle est composée de tissus : des nerfs, des vaisseaux sanguins et quelques vaisseaux lymphatiques. La pulpe dentaire comporte deux parties : la pulpe coronaire, située dans la couronne, et la pulpe radiculaire, dans la racine.

Au-dessus de la pulpe dentaire se trouve la dentine, un tissu dur traversé par un réseau de milliers de petits canaux reliés aux nerfs sensitifs. Ces tubules ou canalicules contiennent un fluide. En cas d’altération de l’émail dentaire, ce fluide se dilate et se rétracte à la suite du contact avec des substances nocives, d’où l’activation des terminaisons nerveuses, et donc le message douloureux.

Normalement, la dentine est protégée par l’émail dentaire. Ce dernier représente le tissu le plus dur de l’organisme et sa fonction est de protéger la dent des agressions extérieures. Quant à la protection de la dentine elle-même, elle est assurée par la gencive.

 

Quoi faire lorsque la protection de la dent est inadéquate ?

Si l’émail constitue une protection pour la dentine, il peut arriver que cette protection devienne inadéquate si l’émail lui-même se dégrade. Plusieurs situations peuvent expliquer cette dégradation de l’émail, notamment la présence d’attaques acides.

La vulnérabilité de la dentine peut aussi survenir en cas de récession gingivale qui peut survenir à la suite d’une maladie parodontale.

Sans une protection adéquate de la part de la dentine, la dent transmet directement aux terminaisons nerveuses tout contact avec le chaud, le froid, l’acidité ou le sucré. Ceci explique la douleur ou la sensation douloureuse ressentie par les personnes souffrant d’hypersensibilité dentinaire. Habituellement, la douleur ou sensation douloureuse peut prendre la forme d’élancements ou encore d’un coup bref et aigu.

Plusieurs causes peuvent déclencher cette douleur. Parmi celles-ci figurent, les actions mécaniques, telles que le brossage des dents, le contact des dents avec un couvert métallique, l’ingestion de boissons ou d’aliments chauds ou froids, ou encore trop acides, etc.

Si l’hypersensibilité dentinaire est généralement sans gravité, les douleurs intermittentes ressenties sur une ou plusieurs dents peuvent altérer la qualité de vie des gens qui en souffrent.

 

Ne pas confondre hypersensibilité dentinaire et autres problèmes bucco-dentaires

Plusieurs problèmes bucco-dentaires peuvent être à l’origine des douleurs ressenties sur les dents : la présence d’une dent cariée ou fêlée, d’un problème de bruxisme, etc. Cependant, la douleur éprouvée en cas d’hypersensibilité dentinaire ne se manifeste qu’à la suite des actions énumérées plus haut.

Les causes de l’hypersensibilité dentinaire sont nombreuses. Parmi elles figurent la récession gingivale, l’érosion de l’émail, ainsi que l’exposition des racines des dents ou des surfaces radiculaires.

Si l’hypersensibilité dentinaire ne représente généralement pas un problème grave, il est primordial de consulter un dentiste si vous pensez en souffrir. Ce dernier vous fera bénéficier de conseils éclairés et de solutions adaptées.

 

Pour éviter les dents sensibles

Plusieurs bonnes habitudes peuvent aider à diminuer le risque d’hypersensibilité dentinaire. Évidemment, la tenue d’une bonne hygiène bucco-dentaire fait partie de celles-ci. Elle permettra de prévenir la récession parodontale ou la récession gingivale (altération de la gencive autour du collet dentaire qui nuit à une protection adéquate de la dent).

Suivez les recommandations de votre dentiste pour tenir une bonne hygiène bucco-dentaire. Il vous indiquera les outils à utiliser ainsi que les étapes d’un brossage adéquat.

Finalement, consommer régulièrement des boissons et des aliments acides favorise l’érosion de l’émail dentaire. En effet, ces aliments entraînent la formation de microlésions sur les dents. Ainsi, réduire la consommation d’aliments et de boissons acides prévient l’hypersensibilité dentinaire.

 

Attitudes à adopter en cas d’hypersensibilité dentinaire

Privilégiez de bonnes habitudes d’hygiène dentaire : brossez-vous les dents au minimum une fois par jour et utilisez la soie dentaire tous les soirs avant le coucher.

Brossez vos dents de manière adéquate, c’est-à-dire en effectuant de doux mouvements du haut de la gencive vers le bas des dents. Autrement, vous pourriez abîmer vos dents ou votre gencive. Se brossez les dents trop vigoureusement peut également abîmer votre émail.

Changez votre brosse à dents tous les trois mois pour éviter que les poils rugueux et défraîchis irritent votre gencive. Choisissez-en une conçue spécialement pour les personnes souffrant d’hypersensibilité dentinaire.

De même, il est recommandé de choisir une pâte dentifrice destinée aux personnes ayant des « dents sensibles ». En effet, ce type de dentifrice est généralement à base de chlorure de strontium ou de sels de potassium qui permettent d’obstruer les canalicules.

D’autres produits dentaires fluorés peuvent également être utilisés. C’est le cas d’un rince-bouche riche en minéraux, qui permettra de minéraliser la dentine abîmée et de renforcer l’émail dentaire.

Certaines de nos habitudes peuvent exposer nos dents à des problèmes bucco-dentaires, dont le grincement ou le serrage de dents. Votre dentiste peut concevoir des appareils dentaires pour vous protéger de ces pressions excessives auxquelles les dents sont soumises.

 

La nécessité de consulter le dentiste en cas d’hypersensibilité

Un examen dentaire deux fois par année permet de détecter et de suivre l’évolution de problèmes dentaires, d’évaluer l’efficacité des traitements récemment reçus et de déterminer vos besoins.

Si vous pensez souffrir d’hypersensibilité dentinaire et que vous avez déjà appliqué les solutions proposées ci-dessus sans qu’il y ait eu d’amélioration après deux mois, il est conseillé de prendre rendez-vous chez votre dentiste. Ce dernier vous suggèrera un traitement approprié et vous conseillera selon vos besoins.

Le choix du dentiste quant au traitement dont vous bénéficierez pour l’hypersensibilité dentinaire se fera en fonction de la gravité des symptômes et de leur emplacement.

Un traitement possible réside en l’application de vernis dentinaire sur la superficie de la dent afin d’obstruer les minuscules pores qui se forment sur la dentine et ainsi limiter leur développement.

Dans le cas d’une érosion plus importante de l’émail dentaire, il est préférable de recouvrir la dent d’une résine composite. Celle-ci permet de reconstruire partiellement la barrière de protection.

Si vous souffrez de récession gingivale, il est possible de recourir à une greffe de gencive. À cet effet, on prélève un peu de tissu de gencive ailleurs dans la bouche du patient afin de la poser autour de la dent dont la protection est inadéquate.

Finalement, la dévitalisation de la dent et la suppression des nerfs ne sont envisagées par le dentiste qu’en dernier recours.