Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

Extraction des dents de sagesse : Tout ce qu’il faut savoir!

L’extraction des dents de sagesse est rendue une chirurgie très courante. Les dents de sagesse peuvent pousser pendant plusieurs années en ne causant aucun problème, mais ce n’est pas ainsi pour tout le monde. Il se peut que vous ayez à en faire l’extraction. Cet article permet de répondre à la plupart de vos questions sur les dents de sagesse.

Extraction de dents de sagesse

Qu’est-ce que sont les dents de sagesse?

Selon Wikipédia,« La dent de sagesse est la troisième molaire, la dernière en arrière sur l’arcade dentaire, dont l’éruption se fait en général entre 16 et 25 ans. Elle est toutefois inconstante. L’être humain en possède quatre, mais certaines personnes peuvent en posséder moins. »

Pouvant être très utiles pour la mastication en cas de parfait alignement, les dents de sagesse sont les dernières et troisièmes molaires sur la droite et la gauche des mâchoires supérieure et inférieure. Dans le cas où leur éruption ne présente aucun problème et que les dents de sagesse se sont développées normalement, ce qui n’est pas non plus rare, un adulte a quatre dents de sagesse et n’a, dans ce cas, aucunement besoin de chirurgie.

Qu’arrive-t-il lorsque l’éruption de la dent de sagesse n’est pas complète?

D’autre part, on rencontre fréquemment des cas où la dent de sagesse n’arrive pas à prendre sa place, car elle est gênée par une dent ou des tissus. On dit alors qu’elle est enclavée, étant partiellement sortie ou encore incluse dans la mâchoire. Dans le cas où elle est partiellement enclavée, la dent de sagesse ne peut pas atteindre sa position normale même si elle a déjà percé la gencive.

Engendrant parfois de la douleur, cette situation peut causer des caries, des maladies parodontales et autres affections, des difficultés à mastiquer et même des dommages aux joues ou aux dents qui sont proches de la dent de sagesse enclavée.

Lorsque la dent de sagesse n’est pas entièrement sortie ou qu’elle est totalement incluse dans la mâchoire, il est nécessaire de procéder à l’extraction pour éviter ces problèmes. Il peut arriver qu’un individu ne s’en aille jamais rendu compte avant que son dentiste le lui signale au cours d’un examen dentaire ou qu’il commence à être victime des problèmes engendrés par ses dents de sagesse.

Voici les situations qui justifient l’extraction de vos dents de sagesse

Généralement, un dentiste recommande une extraction des dents de sagesse quand :

  • La largeur des mâchoires de son patient ne permet pas l’éruption des dents de sagesse de celui-ci dans un alignement nécessaire pour mastiquer.
  • Il y a enclave partielle des dents de sagesse et celles-ci communiquent avec le reste de l’intérieur de la bouche, permettant ainsi l’infiltration de bactéries entre ces dents, la gencive ainsi que les dents qui leur sont contigües. Compte tenu de la difficulté qu’a l’individu à bien nettoyer ces dents, cette situation favorise les infections, les problèmes de carie ou les maladies touchant la gencive.
  • La dent de sagesse est entièrement enclavée et le sac dans lequel elle se développe vient à s’élargir et à se remplir d’un fluide, entrainant la formation d’un kyste qui peut s’attaquer à l’os de la mâchoire, les dents ou d’autres éléments.
  • Un opercule s’est formé sur la dent de sagesse qui n’a pas fait l’objet d’une éruption complète, ce premier pouvant être considéré comme une extension de la gencive, et qu’il est irrité ou infecté au cours de la mastication. Pouvant être à l’origine d’une péricoronarite, cette situation justifie l’extraction de la dent de sagesse surtout si l’opercule n’en venait pas à disparaitre.

Notons par ailleurs que la présence d’un opercule où la dent de sagesse est entièrement sortie peut justifier l’ablation de ce premier au laser sans que la dent de sagesse n’ait à faire l’objet d’une extraction.

Quel est le moment propice pour faire l’extraction des dents de sagesse?

Dès que vous sentez qu’il y a un problème lié à vos dents de sagesse, quel qu’il soit, il est toujours préférable de consulter votre dentiste pour un examen dentaire et de suivre les recommandations qu’il vous adressera par la suite.

Si celui-ci vous recommande l’extraction d’une ou de plusieurs dents de sagesse, le mieux est de procéder à cette intervention aussitôt que possible, et ce, quel que soit votre âge pour que vos dents ne soient pas la source d’autres problèmes buccodentaires pour vous comme les abcès, le déplacement d’autres dents ou encore la perte d’autres molaires suite à des lésions carieuses.

Ceci étant, on extrait généralement les dents de sagesse de préférence entre l’âge de 16 et de 22 ans. À cette période, les dents sont poussées progressivement vers le haut et les racines de celles-ci ne sont donc pas encore formées complètement. Ainsi, il y a moins de complications et de risques lors de l’extraction.

Cela n’empêche toutefois pas que les problèmes liés aux dents de sagesse n’apparaissent que vers la trentaine, la quarantaine et même au-delà. L’extraction peut toujours se faire dans ces cas pour notamment éviter l’apparition d’autres problèmes buccodentaires. Cependant, il faut savoir qu’avec l’âge, la chirurgie est plus délicate, car le patient récupère moins vite et est plus à risque d’avoir des complications.

Comment l’extraction des dents de sagesse se passe-t-elle?

Bien avant l’intervention, votre dentiste est une bonne ressource pour discuter de vos doutes et de vos appréhensions. Généralement, si vous devez vous faire enlever les dents de sagesse, il vous expliquera ce que vous devez savoir sur le déroulement et vous mettra en confiance la consultation avant la chirurgie. De plus, votre dentiste peut vous prescrire des médicaments que vous devrez prendre quelques heures avant l’opération.

Sachez déjà que lors de l’extraction de la dent de sagesse, vous n’êtes exposé à presque aucune douleur puisque vous recevez d’abord un sédatif, puis un anesthésiant local. De ce fait, vous pourrez ressentir, tout au plus, une sorte de pression quand le dentiste enlèvera la dent en question.

À la suite de l’intervention, celle-ci durant vingt ou trente minutes, s’il n’y a pas de complications, vous devrez demeurer pendant un certain temps dans la salle de récupération avant de vous faire ramener chez vous par une personne de votre famille ou encore par un ami. Ces précautions sont prises pour éviter des accidents en cas de grande réaction à la chirurgie.

Il est à noter que la récupération dépend de chaque sujet, de son âge ainsi que des problèmes ayant touché la dent. L’enflure et les malaises peuvent durer de trois à sept jours pour les jeunes adultes. En outre, votre dentiste vous prescrit généralement des antidouleurs lors de la consultation précédant l’intervention, ceux-ci soulageant la douleur à la hauteur de 80%.

Qu’advient-il tout de suite après l’extraction de la dent de sagesse?

Après que l’anesthésie ait commencé à « dégeler », vous pourrez ressentir une sensation inhabituelle au niveau de la joue ou encore une sensibilité légère ou moyenne lors des premières heures. De plus, on note généralement une enflure après l’extraction des dents de sagesse, celle-ci étant à son paroxysme aux environs de vingt-quatre heures après l’intervention.

Vous pourrez même constater un bleu au moment où l’enflure est sur le point de prendre fin, celui-ci se résorbant après environ une semaine. Notez par ailleurs que les douleurs et les sensations d’inconfort devraient s’atténuer au fil du temps. Dans le cas où, après trois jours, la douleur augmente au lieu de s’atténuer, n’hésitez pas à contacter votre dentiste puisqu’il se pourrait que vous ayez une infection.

Que faut-il faire après l’extraction d’une dent de sagesse?

Tout d’abord, n’oubliez pas de mordre fort dans les compresses de coton, comme le dentiste vous l’a montré préalablement, jusqu’à ce que le gros du saignement disparaisse, et ce, en remplaçant les cotons toutes les demi-heures.

Notez, en outre, qu’en général, la partie qui a reçu l’intervention chirurgicale présentera un léger écoulement sanguin durant les premières vingt-quatre heures. Dans le cas où vous saignez encore abondamment deux heures après l’intervention, mordez sur une poche de thé légèrement humectée durant une demi-heure.

Ainsi, suivez bien toutes les recommandations que vous a adressées votre dentiste, dont la prise de tous les médicaments qu’il vous a prescrits. Également, vous pouvez appliquer de la glace sur votre mâchoire inférieure durant vingt minutes à toutes les heures pour aider à réduire l’inflammation de l’enflure jusqu’au coucher.

Le lendemain de l’extraction, appliquez de temps à autre des serviettes de chaleur préalablement humidifiées sur votre joue durant dix minutes. Le surlendemain jusqu’à la guérison, rincez-vous la bouche trois fois par jour avec de l’eau tiède salée dont les proportions sont de ½ cuillère à thé de sel pour une tasse d’eau.

Il est important de souligner qu’en gardant votre plaie aussi propre que possible pour l’aider à guérir plus rapidement et pour vous éviter les risques d’infections qui sont assez fréquentes lors de ce type de chirurgie. Ainsi, vous pouvez nettoyer délicatement vos dents avec votre brosse à dents et de la soie dentaire dès le deuxième jour suivant l’intervention pour éliminer la plaque dentaire. Soixante-douze heures après l’intervention, vous pouvez rapprocher votre brosse à dents de plus en plus de la plaie en suivant la progression de la guérison.

Il est important de noter que les mots d’ordre après l’extraction sont de « se reposer » et « rester allongé » en gardant la tête toujours élevée. Assurez-vous de bien respecter les avis post opératoires de votre dentiste pour favoriser la guérison de votre plaie.

Voici une liste des choses à ne pas faire après l’extraction d’une dent de sagesse :

  • Consommer un aliment alors que vous continuez encore de saigner;
  • Consommer d’aliments solides : le jour de l’extraction, vous ne devrez vous nourrir que d’aliments mous ou de liquides tièdes;
  • Prendre une nourriture chaude ou épicée, mais aussi fumer durant les premières vingt-quatre heures suivant l’intervention. En effet, fumer favorise les infections et retarde la guérison;
  • Fournir d’efforts physiques, mais également boire de l’alcool durant les premières quarante-huit heures après l’extraction;
  • Pour les premières quarante-huit heures qui suivent l’intervention : rincer la bouche, cracher et boire avec une paille;
  • Se brosser les dents près de la plaie durant les premières soixante-douze heures suivant l’extraction;
  • Déloger le caillot de sang qui se forme sur la plaie et qui favorise la guérison.

L’extraction des dents de sagesse, une chirurgie courante

Finalement, n’ayez pas trop peur si vous devez procéder à l’extraction de vos dents de sagesse. Vous êtes loin d’être le seul qui doit subir cette opération. Bien que ce ne soit pas une partie de plaisir, celle-ci peut vous éviter des problèmes dentaires beaucoup plus importants. Suivez bien les conseils de votre dentiste pour que votre chirurgie et votre guérison se passent le mieux possible… On se revoit sur ma chaise!