Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

La gingivite, attention à votre ennemi caché! Soignez vos gencives pour éviter la parodontite.

Prendre soin de chacune des parties de notre corps contribue à notre bon état de santé général. Il en est de même en ce qui concerne notre santé bucco-dentaire. Quand on parle de santé bucco-dentaire, on pense surtout aux dents dont il faut prendre soin correctement autant pour la santé que pour avoir le goût de sourire à pleine dent. N’oublions toutefois pas qu’il est également essentiel d’avoir des gencives saines, cette partie de notre bouche pouvant aussi être atteinte par des problèmes de santé.

 

Avoir des gencives saines, sans gingivite

Une gencive saine a une jolie teinte rose pâle. Elle adhère bien à la dent. Le liseré gingival suit harmonieusement le collet de la dent sur le pourtour de celle-ci. Enfin, une gencive
saine :

  • est ferme,
  • ne saigne pas,
  • ne présentant aucun œdème ni ulcération,
  • a l’aspect d’une peau d’orange.

Pour éviter une inflammation des gencives, l’idéal est d’utiliser une brosse à dents souple et à petite tête pour se brosser les dents. Il est important de le faire après chaque repas afin d’éliminer la plaque dentaire.

Évitez de vous brosser les dents de manière horizontale et n’oubliez pas d’utiliser de la soie dentaire ou des brossettes interdentaires pour compléter votre brossage, ce qui permet d’éliminer la plaque dentaire dissimulée dans les endroits que la brosse à dents ne peut pas atteindre.

Changez régulièrement votre brosse à dents (tous les deux ou trois mois) et optez pour un bon dentifrice antibactérien. Il est aussi très important de ne pas négliger la consultation bisannuelle chez le dentiste afin qu’il puisse surveiller votre santé bucco-dentaire.

En cas de grossesse, il est essentiel de le consulter encore plus régulièrement, car cette période de la vie d’une femme favorise l’inflammation des gencives. Enfin, n’oubliez pas que la consommation de tabac et d’alcool favorise également cette inflammation.

Consultez rapidement votre dentiste :

  • si vos gencives saignent régulièrement lors du brossage des dents ou même spontanément,
  • si elles vous font mal,
  • si elles sont rouges et gonflées.

Il a les compétences nécessaires pour établir un diagnostic précis et traiter efficacement vos problèmes. Par ailleurs, il faut noter qu’arrivés à un certain stade, les problèmes gingivaux ne sont plus réversibles.

 

Qu’est-ce que la gingivite?

Généralement, les maladies de la gencive sont dues aux bactéries de la plaque dentaire présentent au niveau du liseré gingival. La plaque est essentiellement composée :

  • de protéines salivaires,
  • d’aliments (sucres et acide) ainsi que
  • de bactéries et des toxines qu’elles sécrètent.

La gingivite, caractérisée par l’inflammation des gencives, constitue le stade initial, la parodontite étant le stade plus avancé de la maladie.

Il faut noter que, de manière concrète, ce sont ces toxines qui irritent le tissu gingival et causent la gingivite.

L’élimination de la plaque dentaire, qui se dépose de façon permanente sur les dents, passe par un brossage efficace et l’utilisation du fil dentaire ou de brossettes interdentaires. Elle est encore réversible et ces deux procédés, complétés par un détartrage effectué chez le dentiste dans le but d’éliminer la plaque dentaire qui s’est transformée en tartre suffisent pour prendre le problème en charge.

Néanmoins, si la plaque dentaire n’est pas éliminée, elle se minéralise en tartre et infecte les gencives ainsi que les dents, mais également l’os et le tissu conjonctif qui les et les soutient. Si le problème n’est pas pris en charge efficacement, il s’ensuit alors le déchaussement et la perte des dents.

Qu’arrive-t-il en l’absence de traitement efficace de la gingivite?

La gingivite est une inflammation bénigne de la gencive qui peut encore se guérir d’elle-même. Toutefois, il faut comprendre qu’elle peut insidieusement évoluer en parodontite si elle n’est pas traitée. Cela peut même aller jusqu’à la perte des dents pour le patient.

Dans des termes simples, on peut décrire la parodontite comme l’évolution de la maladie de la gencive vers l’os et les fibres qui soutiennent les dents et les maintiennent en place, les lésions étant alors généralement irréversibles.

En cas de parodontite, on note la formation de poches retenant nourriture et plaque entre la dent et la gencive. Il est alors primordial d’empêcher la maladie d’évoluer.  La seule solution est de consulter afin de tirer profit d’un traitement approprié selon l’avancée de la maladie et l’état de santé général du patient.

En effet, en cas de parodontite avancée, on constate

  • la destruction des fibres et de l’os qui entourent les dents,
  • le désalignement des dents,
  • la mobilité des dents ainsi que
  • la modification de la mastication.

À ce stade avancé de la maladie, outre le problème de déchaussement qui peut faire tomber la dent, son état ainsi que celui des structures l’entourant justifient souvent la nécessité de procéder à une extraction, dans quel cas il sera nécessaire d’insérer un pont ou une prothèse dentaire. Le coût des prothèses dentaires étant assez élevé habituellement, votre rendez-vous bisannuel chez le dentiste vous évitera bien des soucis supplémentaires!

 

La mauvaise haleine, le saignement des gencives…  des symptômes de gingivite pour lesquels il faut absolument consulter

La gingivite est définie comme une inflammation bénigne de la gencive. Néanmoins, elle peut évoluer pour s’étendre jusqu’à l’os et le tissu conjonctif qui entourent et soutiennent la dent, les lésions devenant alors irréversibles.

Pour éviter une telle situation, amenant à la perte ou l’extraction de la dent, il est essentiel de consulter dès que vous constatez que vos gencives présentent un saignement spontané ou saignent lors du brossage ou de l’utilisation de la soie dentaire.

Aussi, prenez rapidement rendez-vous auprès de votre dentiste si vos gencives sont rouges au lieu du rose pâle habituel ou si elles vous font mal ou présentent un œdème. D’autres symptômes justifient également la consultation chez le dentiste dont :

–  Mauvaise haleine ou sensation de mauvais goût dans la bouche;
–  Perte de tissus au point de faire paraitre les dents plus longues;
–  Formation de poches suite au fait que les gencives n’adhèrent plus aux dents;
–  Présence de pus entre les dents et les gencives;
–  Des dents qui changent de position lors de la mastication.

 

Soigner la gingivite et la parodontite

À son stade initial, la gingivite se soigne grâce à un bon brossage combiné l’utilisation de la soie dentaire, ce qui permet d’éliminer la plaque pour qu’elle ne puisse pas s’accumuler et se transformer en tartre. Une bonne hygiène dentaire reste toujours la meilleure solution et la plus économique pour la santé de vos gencives et de vos dents!

Dans l’éventualité où la plaque dentaire s’est transformée en tartre, la seule solution efficace reste un détartrage chez votre dentiste. N’oubliez pas qu’une visite annuelle permet à ce dernier de constater l’état de santé de vos dents et celui du reste de votre bouche. Il pourra vous proposer des traitements appropriés s’il a constaté que vous êtes atteint d’une maladie de gencive.

Des visites régulières chez le dentiste éliminent le risque de progression de la gingivite, car elle aura pu être détectée à son stade initial.

 

Surfaçage radiculaire

eviter_gingivite

Si la gingivite a déjà évolué en parodontite, votre dentiste éliminera les bactéries et le tartre qui se sont fixés sur vos dents et leurs racines afin que la gencive puisse à nouveau y adhérer, ce qui limite la progression bactérienne. Il va ensuite entamer des actions favorisant la cicatrisation des poches qui se sont formées, car celles-ci sont des réservoirs de bactéries.

Effectué en une à deux séances rapprochées, le surfaçage radiculaire se déroule sous anesthésie locale avec des curettes manuelles ou des appareils à ultrasons. Cette intervention du dentiste doit être associée à un brossage régulier et méticuleux des dents ainsi que l’utilisation du fil dentaire pour être efficace.

Il faut noter par ailleurs qu’il est préférable de tirer parti d’un nettoyage régulier chez le dentiste (tous les trois mois) pour prévenir une nouvelle apparition de cette maladie qui touche la gencive et s’étend aux autres structures de la dent.

 

Traitement chirurgical en parodontie

Dans les cas où le surfaçage radiculaire ne suffit plus pour réduire et cicatriser les poches parodontales, il est nécessaire de procéder à des interventions chirurgicales qui consistent à inciser la gencive. Cela permet de nettoyer les poches en question et de retirer le tartre avant de replacer la gencive qui va cicatriser en adhérant à nouveau aux dents et aux os qui ont déjà été nettoyés.

En cas d’importante destruction de l’os, il est possible de recourir à une chirurgie parodontale régénératrice qui consiste à reconstituer le tissu qui soutient les dents afin qu’il cicatrise mieux et que les dents soient bien ancrées.

Il s’agit d’une chirurgie qui peut passer par l’utilisation de biomatériaux ou la réalisation d’une greffe osseuse. En outre, en cas de rétraction des gencives, laquelle est responsable du déchaussement des dents, le dentiste peut recourir à une greffe gingivale en prélevant du tissu du palais du patient.

 

Cas nécessitant un traitement antibiotique complémentaire

Si un surfaçage radiculaire ou un traitement chirurgical suffit généralement pour enrayer la progression de la maladie de la gencive, certains cas de parodontites agressives peuvent nécessiter le recours à un traitement antibiotique complémentaire.

Le traitement antibiotique s’avère également nécessaire en cas d’une nouvelle infection des poches ainsi que chez certaines personnes fragilisées par des problèmes cardiaques ou par un diabète de type 2 qui est mal contrôlé.