Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

L’examen dentaire – Clinique Dentaire à Anjou Geneviève Rompré

L’importance de l’examen dentaire :

Il est important de comprendre qu’un examen dentaire n’est pas réservé seulement pour les personnes dont les dents ne sont pas en bonne santé. En effet, même si vous avez une bonne hygiène bucco-dentaire, il est essentiel de passer régulièrement un examen dentaire.

Il s’agit de prévenir les problèmes dentaires et de bénéficier d’un diagnostic relatif à l’état de la bouche. Également, si le besoin se présente, un plan de traitement adapté à votre situation vous sera conseillé. Par exemple, cela peut être le cas si une infection est détectée au niveau des gencives, s’il y a un problème de carie, ou si les obturations sont usées. Outre ces cas, le dentiste tient compte de toute manifestation inhabituelle qui survient au niveau de la zone bucco-dentaire afin d’y remédier.

Il est à noter que certaines maladies, la prise de certains médicaments, ainsi que la consommation de tabac ou d’alcool sont autant de facteurs qui peuvent avoir de mauvaises conséquences sur la santé de votre bouche et de vos dents.

Lors d’un examen dentaire, on évaluera notamment vos dents, vos gencives, votre langue et les tissus mous qui sont en dessous, votre palais ainsi que l’intérieur de vos joues. Par ailleurs, si vous avez des prothèses dentaires, celles-ci feront également l’objet d’une vérification de la part du dentiste.

L’examen dentaire

Le dentiste complètera son évaluation en vous interrogeant pour apprendre un peu plus sur votre état de santé et votre hygiène de vie. Les questions porteront généralement sur :

  • Votre état de santé général;
  • Les cas d’hospitalisation dont vous avez fait l’objet;
  • Les médicaments que vous prenez et vos allergies médicamenteuses;
  • Les facteurs de risque qui comprennent notamment la prise d’alcool et de tabac;
  • Vos antécédents dentaires.

Il est possible que l’établissement de diagnostic se fasse par le biais de radiographies. Il s’agit de procédés sans danger, car les expositions à la radiation sont minimes, et ce, à des zones bien visées. De plus, le dentiste prend des mesures pour vous protéger, en utilisant entre autres un tablier de plomb protecteur.

L’examen dentaire : à quelle fréquence doit-on le réaliser?

De manière générale, un examen dentaire s’effectue tous les six mois selon la recommandation de l’Ordre des dentistes. Néanmoins, cet intervalle peut être modifié par le dentiste lors des visites, en cas de besoin.

Ainsi, la fréquence de l’examen dentaire n’est pas nécessairement la même pour tout le monde. En effet, elle varie selon les besoins du patient ainsi que d’autres facteurs comme l’état de santé de la bouche et des dents, la régularité, ou non, des soins quotidiennement apportés aux dents, dont le brossage et l’utilisation de la soie dentaire, ainsi que l’état de santé général et les habitudes de vie.

L’examen dentaire : quelle est la conduite à tenir et les informations à partager ?

Pour aider votre dentiste à prendre soin de vos dents, n’omettez pas de lui transmettre certaines informations dont :

  • La décoloration ou le déplacement de certaines dents;
  • Les dents ou les gencives qui sont devenues grandement sensibles au chaud, au froid, ou aux produits sucrés;
  • La décoloration, la sensibilité ou encore le saignement des gencives qui se produisent durant le brossage ou lorsque vous utilisez de la soie dentaire;
  • La décoloration au niveau de la surface interne de la bouche;
  • Une plaie qui se situe sur l’une des lèvres ou dans la bouche, et ce, depuis plus de deux semaines;
  • Les dents qui grincent ou qui se serrent;
  • Une tension musculaire au niveau du cou et de la mâchoire;
  • La présence de bosses dans le cou;
  • Un quelconque changement depuis la dernière visite comme la prise de nouveaux médicaments, la grossesse ou encore la survenue d’une maladie…

Quels sont les problèmes de santé bucco-dentaire qui surviennent le plus?

  • Couronnes, obturations et autres restaurations qui se détériorent;
  • Présence de caries au niveau de la racine découverte en cas de récession gingivale;
  • Formation de poches parodontales (espace entre la gencive et la dent qui s’approfondit) à la suite de maladies des gencives;
  • Apparition de nouvelles caries sous la gencive;
  • Obturations qui souffrent de caries;
  • Dents fêlées ou fracturées;
  • Dent de sagesse incluse, c’est-à-dire ne faisant pas l’objet d’une éruption;
  • Signes initiaux d’une maladie des gencives ou d’un cancer de la bouche;
  • Signes et symptômes avant-coureurs d’autres problèmes pouvant survenir et qui peuvent être néfastes pour la santé en général.