Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

Nettoyage dentaire à Montréal: prix, types et conseils

Soins dentaires couverts par l'assurance maladie

Pourquoi se soumettre à un nettoyage dentaire ?

On croit souvent, à tort, que l’utilisation de la soie dentaire, mêlée à de saines habitudes de vie, garantit une bonne hygiène buccale. Pourtant, bien qu’elle soit importante, elle ne peut jouer ce rôle à elle seule.

En effet, on confond souvent le nettoyage dentaire avec le simple fait de se brosser les dents et d’utiliser le fil dentaire. Pourtant, ces deux traitements essentiels s’avèrent bien différents.

L’utilisation quotidienne de la brosse à dents et de la soie dentaire aide certainement à prévenir les caries et l’accumulation de tartre. Cependant, seul un nettoyage professionnel, réalisé par un dentiste et une hygiéniste dentaire, assure le maintien d’une bonne hygiène buccale.

 

En quoi consiste un nettoyage dentaire ?

L’Ordre des dentistes du Québec et l’Ordre des hygiénistes dentaires recommandent de se soumettre à un nettoyage tous les six mois, et ce, même si vous maintenez de bonnes habitudes à la maison. Pour une personne ayant des problèmes dentaires importants, la fréquence recommandée des nettoyages s’avère généralement plus élevée.

Les deux étapes principales du nettoyage dentaires : le détartrage et le polissage
Le détartrage fait figure de première étape d’un nettoyage dentaire. Elle consiste en l’élimination du tartre qui, au fil des mois, s’est accumulé aussi bien sur les dents que sur les gencives. Pour ce faire, le dentiste ou l’hygiéniste utilise des curettes ou un appareil à ultrason, notamment.
Le détartrage permet également de débarrasser les dents de la présence de micro-organismes ou de toxines sur leur surface.

Le polissage
La deuxième étape d’un nettoyage dentaire, le polissage, réside en l’utilisation d’une pâte à polir. Comme son nom l’indique, le polissage consiste à lisser la surface des dents en procédant au nettoyage de la plaque dentaire. Pour effectuer cette étape, votre dentiste ou votre hygiéniste dentaire utilise un instrument rotatif surmonté d’une petite brosse.

Cette étape permet également de débarrasser les dents des taches et des légères colorations qu’elles comportaient auparavant.

Votre dentiste peut aussi vous concevoir un appareil dentaire appelé « plaque de nuit ». Ce dernier protège vos dents du grincement des dents nocturne.

Le polissage optimise l’adhérence de la gencive aux racines de dents, qui présentent généralement une surface lisse lorsque les dents sont usées. Cette adhérence renouvelée prévient la perte de dents et les problèmes de sensibilité.

Le nettoyage est une procédure qui permet l’adoucissement et le nettoyage des surfaces dentaires et des surfaces des obturations. Il permet de prévenir la transformation de la plaque dentaire en tartre, une transformation qui cause des maladies parodontales.

 

Est-ce qu’un nettoyage dentaire entraîne des douleurs ?

Si vos habitudes dentaires sont adéquates (utilisation de la soie dentaire efficace et régulière et brossage de dents quotidien), vous ne devriez généralement pas ressentir de l’inconfort pendant le nettoyage dentaire.

Toutefois, si vous n’avez pas pris l’habitude d’une bonne hygiène bucco-dentaire et que vous avez négligé de vous brosser les dents et d’avoir recours au fil dentaire, vous pourriez ressentir un certain inconfort ou encore de la sensibilité pendant ce traitement d’entretien approfondi.

Cependant, il n’y a pas lieu de s’angoisser. Si vous le désirez, le dentiste peut utiliser une anesthésie topique avant de procéder au nettoyage afin d’éviter que vous ressentiez de l’inconfort.

À la suite du nettoyage et de l’examen dentaires, votre dentiste et votre hygiéniste vous recommanderont un suivi personnalisé selon vos attentes et vos besoins. Vous aurez également l’occasion de lui poser vos questions.

 

À qui le nettoyage dentaire s’adresse-t-il ?

Il est recommandé de se soumettre à un examen dentaire deux fois par année. Ce traitement permet de retirer les dépôts de tartre qui se trouvent sur la surface de vos dents, entre ces dernières, ainsi que sur vos gencives. Retirer les dépôts de tartre de ces endroits prévient les parodontopathies, principales causes de perte de dent dans la population adulte.
Le nettoyage dentaire est avant tout un entretien et est effectué à titre préventif. Il s’adresse donc à tous.

Cependant, une personne gagne à se soumettre à des traitements dentaires plus fréquemment, à raison d’une fois tous les trois ou quatre mois si elle présente des problèmes dentaires importants. De même, le dentiste et l’hygiéniste dentaire vont tenir compte des habitudes de vie, de la qualité de l’hygiène bucco-dentaire ou encore de l’état de santé générale du patient pour déterminer cette fréquence.

De plus, pour les personnes d’âge avancé, on recommande une fréquence de visite plus élevée. En effet, lorsqu’on avance en âge, les surfaces des dents s’avèrent de moins en moins protégées par la gencive et demandent donc plus de précautions.

Également, du fait de l’âge, les doigts ainsi que les mains des personnes âgées ne sont plus aussi agiles qu’avant, ce qui a un effet négatif sur la qualité du brossage ainsi que sur celle de l’utilisation de la soie dentaire. Par ailleurs, l’état de santé général des personnes âgées peut connaitre des altérations (ex. maladie chronique), tandis que le métabolisme n’est plus ce qu’il était auparavant, d’où la nécessité d’une meilleure prévention en ce qui concerne les problèmes de caries et de parodontie.

Il est à noter que le nettoyage dentaire professionnel ne nous libère pas de la nécessité de maintenir une bonne hygiène de vie. Le brossage de dents et l’utilisation de la soie dentaire préviennent des problèmes dentaires graves.

 

Combien de temps demande un nettoyage dentaire ? Combien ça coûte ?

Selon chaque cabinet ou clinique, un nettoyage dentaire professionnel peut durer entre 30 et 45 minutes, voire une heure. En effet, il s’agit d’un traitement d’entretien approfondi qui permet de prévenir de nombreux problèmes dentaires, tels que la gingivite, la périodontite et d’autres parodontopathies généralement dues à l’inflammation des gencives, elle-même causée par la présence de plaque dentaire et de tartre.

Les dentistes ne sont pas dans l’obligation de se conformer aux suggestions du guide des tarifs et plusieurs paramètres (situation géographique de la clinique, tarifs locaux, etc.) peuvent expliquer les différences de prix.

Le prix moyen d’un nettoyage dentaire se situe autour de 150$.
Ce prix peut paraître gros, mais investir dans sa santé rapporte toujours beaucoup. Les bénéfices que vous retirerez d’un nettoyage dentaire annuel n’ont pas de prix.

En effet, comme nous l’avons déjà mentionné, le nettoyage dentaire professionnel permet notamment de prévenir les parodontopathies telles la gingivite et la périodontite. Sans compter qu’une dentition saine rehausse la confiance en soi.

La Régie de l’assurance maladie du Québec couvre les frais de nettoyage annuel dentaire des adultes prestataires de l’aide sociale.

Quant aux régimes d’assurance privée, ils couvrent généralement 80 % du coût des nettoyages dentaires

 

Quelques informations importantes

La formation de la plaque dentaire est un phénomène naturel chez l’humain. La plaque dentaire est une sorte de biofilm qui se développe dans la bouche et qui se constitue de milliard de bactéries menant une importante activité métabolique.

La plaque dentaire en elle-même n’est pas dangereuse. C’est plutôt le recyclage des glucides isolés ainsi que la sécrétion de substances acides, deux étapes de son fonctionnement, qui s’avère néfaste. En effet, la sécrétion de substances acides, notamment, provoque généralement la formation de caries, l’infection des gencives et bien d’autres problèmes dentaires.

Une étude américaine publiée dans la revue dentaire « General Dentistry » a démontré que les boissons énergétiques pouvaient avoir des dégâts irréversibles sur l’émail, par le biais de l’acide qu’elles contiennent, et ce dès cinq jours de consommation d’affilée.

De même, l’étude menée par le dentiste américain Mohammed Bassiouny, publiée dans la revue « General Dentistry » traite des conséquences dentaires de l’acide contenu dans les boissons gazeuses. Ainsi, les effets d’une consommation élevée de boissons gazeuses peuvent être assimilés aux dommages dentaires causés par certaines drogues comme les métamphétamines ou la cocaïne.

Brosser les dents trop vigoureusement ou plus fréquemment que ce qui a été recommandé par votre dentiste n’est pas conseillé, car cela peut fragiliser votre émail dentaire et vous amener à développer des problèmes de sensibilité dentaire et même des problèmes de déchaussement.

De même, il est préférable d’éviter les brossages trop vigoureux ainsi que l’utilisation d’une brosse à dents à poils durs : ils peuvent entraîner une perte de gencive au fil du temps.