Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

Prothèses dentaires à Montréal : Prix, types & recommandations

Prothèse complète, partielle, amovible, prothèses sur implants, couronne, ponts, facette… Comment un novice dans le domaine des prothèses dentaires peut-il arriver à s’y retrouver?

Peut-être souhaitez-vous simplement avoir plus d’informations et connaitre les prix?

Laissez-nous vous présenter les distinctions entre différents types de prothèses dentaires et vous faire quelques recommandations au passage. Vous serez mieux informé lorsque viendra le temps de discuter avec votre dentiste pour connaitre la prothèse qui vous convient le mieux.

 

Tout ce qu’il faut savoir sur le pont dentaire ou la prothèse dentaire à Montréal

prothèses_dentaires_rompré

 

Qu’est-ce qu’une prothèse dentaire?

Selon Wikipédia « une prothèse est un dispositif artificiel destiné à remplacer un membre, un organe ou une articulation ». Dans le cas d’une prothèse dentaire, il s’agit de remplacer les dents naturelles manquantes, peu importe qu’elles aient été extraites ou qu’elles soient tombées. La prothèse peut être partielle ou complète selon le nombre de dents manquantes.

Il est à noter que la conception de la prothèse dentaire doit se faire dans le respect de :

  • la physionomie de votre visage,
  • la fermeture de vos mâchoires,
  • la couleur de vos dents,
  • la forme de ces dernières,
  • etc.

 

Quels sont les différents types de prothèses dentaires ?

Les deux (2) principaux types de prothèses dentaires sont

  • la prothèse dentaire fixe
  • la prothèse dentaire amovible.

Comme il a été mentionné dans le précédent paragraphe, l’une comme l’autre peut être partielle ou complète.

La couronne, une prothèse dentaire fixe détaillée un peu plus loin, peut simplement protéger la(les) dent(s) naturelle(s) abîmée(s) ou être pourvue d’un faux moignon qui est fixé dans la racine à l’aide d’un pivot

Un pont dentaire peut être rivé à une ou deux couronnes.

Le pont est aussi une prothèse dentaire fixe. Ce dernier est constitué d’une ou de plusieurs dents reliées à des dents saines de part et d’autre de l’espace édenté.

Les prothèses dentaires amovibles partielles (un partiel) ou complètes sont aussi des dispositifs de substitution des dents naturelles.

Dans tous les cas, il est toujours question de choisir des solutions adaptées à vos besoins et de les réaliser dans le plus grand respect des éléments qui définissent la morphologie de votre visage. En effet, cela permet à la bouche de garder un aspect harmonieux et naturel par rapport au reste de votre figure.

 

La prothèse dentaire partielle amovible (communément appelé un partiel)

Pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes, il est possible de recourir à l’utilisation de la prothèse dentaire partielle amovible.Cette dernière permet d’apporter une nette amélioration de :

  • l’esthétique,
  • la phonétique et
  • la mastication (donc de la digestion).

La prothèse dentaire partielle amovible est conçue à l’aide de l’ordonnance, des empreintes et des mesures réalisées par le dentiste.

La gencive et la dent du partiel est fait de plastique recouvrant une structure de métal muni de petits crochets latéraux lui permettant de demeurer bien en place entre les dents saines auxquelles il est accroché. Les dents saines en question, situées de chaque côté de l’espace édenté, peuvent être des couronnes.

 

La prothèse dentaire complète amovible

Comme la prothèse dentaire partielle amovible, la prothèse dentaire complète amovible remplaçant les dents de la mâchoire supérieure ou celles de la mâchoire inférieure ou même les deux (2) peut être retirée de la bouche.

Il est à noter que la résine acrylique a remplacé la porcelaine en ce qui concerne le matériau utilisé. La résine acrylique peut avantageusement imiter l’apparence des dents naturelles ainsi que celle de gencives.

 

Prothèse dentaire amovible sur implants

En cas de recours à la prothèse dentaire amovible sur implants, il est nécessaire que plusieurs spécialistes comme le dentiste, le technicien dentaire et le chirurgien collaborent, commençant par analyser la situation.

La première étape consiste en la pose de l’implant dans l’os maxillaire par le chirurgien. Utilisé comme racine de la future dent, l’implant prendra quelques mois à s’intégrer à la masse osseuse, ce qui donnera aussi le temps à la cicatrisation de la plaie.

À l’aide des empreintes prises par le dentiste, le technicien dentaire  procèdera à la conception de la prothèse dentaire amovible sur implant. Parmi plusieurs méthodes précises, ce dernier choisira celle qui est le mieux adaptée au nombre d’implants qui ont été insérés ainsi qu’aux restrictions sur le plan fonctionnel telles que la position des implants.

 

La couronne : une prothèse dentaire partielle fixe

Tout comme le pont, la couronne est une restauration fixe. En effet, elle est installée en bouche de façon permanente. Comme il est question de remplacer une ou quelques dents grâce à la technique de la couronne, on parle de prothèse partielle fixe.

Couvrant entièrement la dent qui la supporte, la couronne est utilisée quand la dent est abîmée ou cassée et que sa structure dentaire naturelle saine ne suffit plus pour recevoir une résine composite ou un amalgame. La couronne est aussi utilisée si la dent a été dévitalisée à la suite d’un traitement de canal.

Ainsi, la dent est remplacée partiellement ou entièrement. La couronne dentaire permet l’amélioration de la fonction de la dent et de son apparence.

Au cas où la dent est abîmée, mais n’est pas entièrement irrécupérable, elle fait l’objet d’un meulage avant de recevoir la couronne. La partie ayant été limée sert de support à la couronne. Il s’agit d’un procédé conservateur qui permet de ne pas recourir à la dévitalisation de la dent.

Par contre, si la dent n’est plus du tout récupérable, la structure naturelle visible n’étant plus saine, la suppression de cette dernière peut s’avérer nécessaire avant l’ancrage dans la gencive d’un pivot dont le rôle est de soutenir la couronne.

Dans tous les cas, une prise d’empreinte est réalisée.Elle servira de modèle de travail pour le prothésiste dentaire lors de la conception de la couronne.

La forme ainsi que la couleur de la dentition naturelle seront prises en compte pour que la couronne ne se démarque pas de vos autres dents, mais que, au contraire, le tout s’harmonise parfaitement et manière parfaitement naturelle pour un sourire agréable.

Il existe plusieurs matériaux qui peuvent être utilisés quant à la fabrication de couronne, mais le choix se fait généralement selon vos attentes et votre budget. La couronne en zircone (oxyde de zirconium) est, en général, la plus esthétique, mais la plus chère.

Outre votre choix personnel, le dentiste peut recommander un matériau en particulier plutôt qu’un autre s’il juge qu’il y a un risque d’allergie non négligeable (les risques d’allergie au nickel sont plus élevés). Par ailleurs, l’emplacement des dents à remplacer peut également influencer ce choix. Une dent non visible située à l’arrière-plan demandera moins d’esthétisme qu’une dent placée à l’avant-plan.

On note trois (3)matériaux qui sont les plus utilisées pour concevoir une couronne :

  • la céramo-métallique,
  • toute céramique
  • la résine composite.

Céramo-métallique

Pour cette première, un alliage de métaux et une céramique dentaire (la porcelaine) sont utilisés en tant que matériaux de base, l’alliage étant employé comme squelette métallique destiné à recevoir la céramique avec laquelle il sera recouvert.

Toute céramique

Généralement, la méthode toute céramique  est celle qui permet d’obtenir des couronnes dont les caractéristiques de transmission de la lumière se rapprochent le plus de celles des dents naturelles. Entièrement faite de céramique (sous-structure incluse), la couronne dentaire ainsi obtenue s’avère donc être plus esthétique que les autres. Toutefois, en cas de non-respect de certains paramètres tel que l’occlusion, elle peut être contre-indiquée.

Résine composite

Obtenue par photopolymérisation et d’une durée de vie moins importante que celle de la couronne de céramique, la couronne faite en résine composite peut se comparer aux dents naturelles en ce qui concerne le côté esthétique. De plus, elle a un niveau d’abrasion qui est proche de celui de l’émail.

 

Le pont : une autre prothèse dentaire partielle fixe

Dans le cas d’un espace édenté entre des dents encore existantes, il y a la possibilité de recourir à cette forme de prothèse dentaire. Il s’agit, dans ce cas, de maintenir les dents de remplacement en place en les fixant aux dents saines situées de chaque côté de l’espace édenté.

Le dentiste devra tailler ces dernières afin qu’elles puissent recevoir le pont. Par contre, si ces dents ne sont pas saines ou s’il n’y a pas assez de dents pour permettre le maintien du pont, il est possible de procéder à une intervention chirurgicale visant à placer des implants dentaires qui assureront ce rôle.

Pour la réalisation du pont, le dentiste procède à la prise de votre empreinte dentaire, ce qui lui permet de créer un modèle grâce auquel sera fabriqué sur mesure le pont. Il sera constitué de la ou des dents artificielles ainsi que des deux couronnes, et ce, en une seule pièce. Il est à noter que l’espace édenté ainsi que les dents sur lesquels le dentiste a travaillé ne sont pas laissés à découvert pendant la conception du pont permanent en laboratoire puisqu’il y pose un pont temporaire pour les protéger.

À la visite suivante, le pont temporaire est retiré et le pont permanent est installé. Les deux couronnes sont cimentées aux deux (2) dents saines ou fixées aux implants dentaires préalablement placés à chaque extrémité de l’espace édenté.

 

La facette

Utilisée principalement sur les dents antérieures, la facette est une restauration esthétique qui ne couvre que la surface visible quand le patient sourit. La facette a la particularité de ne pas agresser de manière excessive la dent porteuse puisqu’on n’enlève qu’un minimum d’émail dentaire. En effet, la facette est une fine pellicule de céramique qui est collée sur les incisives et les canines et même les prémolaires afin d’améliorer leur côté esthétique.

Il s’agit ainsi d’une solution qui permet de réparer plusieurs problèmes esthétiques comme :

  • un changement de couleur des dents qu’on ne peut plus corriger avec des éclaircissements,
  • des problèmes d’esthétique dus à un trop grand nombre d’obturations de composite,
  • des formes inesthétiques comme
    • des dents légèrement cassées,
    • des dents usées,
    • des dents à longueurs inégales;
  • des malpositions légères comme
    • des espaces entre les dents ou
    • des petits chevauchements.

Voyez d’autres solutions en soins esthétiques dentaires. Si la couronne est plutôt réservée aux dents plus abîmées, la facette peut s’adresser à des dents qui sont moins hypothéquées et qui ne comportent pas de contre-indications. Il ne faut toutefois pas oublier qu’il n’y a pas de possibilité de retour en arrière après la pose.

 

Prix des prothèses dentaires et des implants

Les prix varieront beaucoup selon :

  • les types de prothèses dentaires,
  • les matériaux utilisés et
  • la fréquence des interventions.

Le prix des prothèses dentaires partielles fixes est difficile à estimer compte tenu :

  • du nombre de dents à remplacer,
  • des différents ajustements,
  • du travail de laboratoire,
  • du type de prothèse dentaire partielle fixe,
  • du matériau utilisé,
  • etc.

 

Quelques conseils et remarques par rapport aux prothèses dentaires

Il est important de consulter le chirurgien-dentiste au moins une fois par an, car avec les modifications naturelles de la bouche qui surviennent au fil du temps, les prothèses dentaires amovibles peuvent devenir moins stables, ce qui rend difficile la mastication et irrite les gencives.

Généralement, les prothèses dentaires ont une durée de vie d’environ cinq (5) ans, mais il faut savoir que c’est le dentiste qui décidera si un renouvellement est nécessaire ou non. Qui plus est, il est important de le consulter annuellement pour qu’il puisse procéder à l’examen et au nettoyage des prothèses dentaires afin d’éviter tout problème.

Plusieurs difficultés peuvent survenir lors du port d’une prothèse dentaire qui date de plus de cinq ans. Il y a, entre autres :

  • des difficultés de mastication et donc, de digestion,
  • le vieillissement prématuré du visage,
  • le creusement de la bouche,
  • la gencive qui ramollit ou qui fait mal,
  • la résorption accélérée de la gencive ou
  • des douleurs à la tête, aux oreilles et au cou.

Au-delà de 10 ou 15 ans du port de la même prothèse dentaire, les transformations de la physionomie du visage sont inéluctables et souvent définitives.

Il ne faut pas hésiter à consulter votre dentiste

  • si la prothèse dentaire n’adhère plus assez bien aux gencives,
  • si elle bouge,
  • si elle n’arrive pas à bien couper ou broyer les aliments ou
  • si elle a changé de couleur.

Il est normal d’observer un temps d’adaptation de plus ou moins une (1) à deux (2) semaines pour le port de prothèse dentaire.

Porter une prothèse dentaire peut occasionner des nausées chez certains individus. Néanmoins, celles-ci disparaissent normalement après quelques heures ou quelques jours tout au plus. Au-delà de cette échéance, il convient de consulter le denturologiste.

Retirer la prothèse dentaire pendant la nuit permet de laisser la gencive se détendre et s’oxygéner.

Le port de prothèse dentaire n’exempte pas l’individu d’avoir une bonne hygiène de la bouche. Ainsi, il est préférable de se rincer la bouche fréquemment afin d’avoir une haleine fraîche et d’éliminer les bactéries. Également, il faut nettoyer la prothèse avec une brosse et un dentifrice adéquats, sans recourir à l’utilisation d’eau de Javel.

En espérant que ces conseils et ces définitions vous aideront à mieux comprendre le langage des dentistes. Vous n’en avez pas eu assez? Apprenez-en plus sur l’orthodontie et la dentisterie neuromusculaire. De plus, voici une FAQ de réponses à 11 questions sur les dentistes fréquemment posées à Montréal.