Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

Se préparer à un examen dentaire et une visite chez le dentiste

Examen dentaire : pour quelles raisons ?

Examen dentaire

L’Association dentaire canadienne recommande qu’un examen dentaire soit réalisé tous les six mois, c’est-à-dire deux fois par année. Le dentiste il est le seul à avoir suivi une formation qui permet de vérifier l’état de santé buccodentaire des patients.

L’examen dentaire permet de détecter les problèmes qui peuvent altérer la santé buccodentaire du patient, dont celle des dents et des gencives, dès que possible, même, si possible bien avant qu’il ne se rende compte de leur présence. Ceci permettra au dentiste d’intervenir rapidement et d’éviter que les dégradations ne progressent ou que le coût du traitement devienne trop dispendieux pour le patient. En résumé, avant toute forme de soins et de traitements, l’examen dentaire est un élément essentiel pour préserver la santé des dents ainsi que des gencives et pour éviter les coûts dispendieux engendrés par des problèmes dont le patient ne se rendait pas forcément compte et qui n’ont pas été détectés à temps.

 

L’échange entre le patient et le dentiste durant l’examen dentaire

Comme nous avons déjà pu l’entrevoir, lors de l’examen dentaire, le dentiste examine l’intérieur de la cavité buccale du patient. Cette inspection visuelle permettra de constater son état de santé buccodentaire et de prendre rapidement des mesures au cas où certains problèmes seraient en train de s’y développer.

Toutefois, l’examen dentaire n’est pas qu’une question d’inspection puisqu’une discussion a lieu entre le dentiste et vous. C’est le moment de parler à votre dentiste de tout ce qui touche votre santé en général.

Le dentiste doit être informé de tous vos antécédents, car certaines situations peuvent interférer avec vos prochains traitements ou procédures dentaires ainsi que ceux en cours.

Même si vous pensez qu’il s’agit d’un détail minime, indiquez-lui aussi tout problème médical ou habitude qui peut être associé, d’une manière ou d’une autre, à certains problèmes buccodentaires.

Par ailleurs, de son côté, le dentiste vous fera part de son constat. L’examen lui procure d’ailleurs la bonne occasion pour vous conseiller quant aux mesures d’hygiène que vous devez prendre, mais aussi au sujet des procédures à suivre concernant la résolution du ou des problèmes qu’il aura constatés. À ce moment, il pourra également vous recommander à un autre professionnel de la santé pour compléter ses interventions.

 

Votre dentiste a besoin de bien vous connaitre, médicalement parlant

Il serait faux de penser que le dentiste pourra se rendre compte, par lui-même, de tout ce qui concerne, de loin ou de près, votre santé. Concernant votre état de santé buccodentaire, il est à même de le faire grâce à la formation qu’il a reçue. Mais il ne pourra pas deviner tous les autres aspects de votre état de santé général ; il ne fait pas dans l’art divinatoire.

Connaitre vos antécédents médicaux ainsi que votre état physiologique, avec le plus de détails possible, permet à votre dentiste de mieux vous conseiller et de mieux soigner vos problèmes buccodentaires.

À cet effet, il est important de lui faire part :

  • de votre grossesse si vous êtes enceinte,
  • de vos habitudes de consommation :
    • si vous êtes fumeur,
    • si vous mâchez du tabac,
    • si vous prenez certaines substances ou
    • si vous avez un problème avec l’alcool.

De plus, n’hésitez pas à l’informer de vos allergies, qu’il s’agisse de médicaments, d’aliments ou autre chose.

Par ailleurs, tout changement survenu après la dernière visite doit être signalé à votre dentiste. Ce doit être le cas, notamment, si un diagnostic a été posé depuis, et ce, même s’il ne s’agit pas d’une maladie qui vous semble grave ou ayant un rapport direct avec votre état de santé buccodentaire.

En effet, votre dentiste doit connaitre vos particularités médicales pour pouvoir établir un programme de traitement ou de prévention bien adapté à votre situation. D’ailleurs, il n’est pas seulement question de le tenir au courant de votre état de santé, mais également de nouveaux médicaments que vous avez commencé à prendre depuis votre dernière visite à son cabinet ou sa clinique.

 

Les dents et les gencives, des éléments importants

Depuis votre dernière visite chez votre dentiste, des changements ont pu se produire. Même si votre dentiste inspecte votre cavité buccale, il ne faut pas hésiter à le prévenir de tout problème ou de toute modification de situation que vous avez constatée depuis.

De ce fait, faites-lui part de tout changement relatif à vos dents et de vos gencives. Il peut s’agir :

  • de leur couleur,
  • de leur position,
  • du fait qu’elles se déstabilisent,
  • de l’apparition d’une sensibilité :
    • à la chaleur,
    • au froid ou
    • à certains aliments.

Aussi, peut-être avez-vous acquis l’habitude de les serrer ou de provoquer des grincements.

Quant aux gencives, il peut s’agir :

  • de saignements en se brossant les dents ou même sans les toucher,
  • d’un changement de couleur ou d’apparence,
  • etc.

Même si une nouvelle situation ou un problème vous parait insignifiant, parlez-en à votre dentiste.

Les changements peuvent aussi concerner l’intérieur de votre bouche. Ainsi, si vous y soupçonnez également des problèmes, n’hésitez pas à en parler à votre dentiste. Par ailleurs, il faut aussi le mettre au courant si vous constatez que les muscles de votre mâchoire ou ceux de votre cou sont tendus.

 

En quoi consiste l’inspection visuelle de votre bouche?

Comme il s’agit d’un examen dentaire, le dentiste va évidemment examiner votre bouche pour voir si certains problèmes ne sont pas en train de s’y développer. Si tel est le cas, ils pourraient éventuellement affecter votre santé buccodentaire et même votre état de santé général.

Lors de cette inspection, il vérifie si certaines dents ne sont pas endommagées, fêlées, cariées ou même absentes. Cet examen permet par ailleurs au dentiste de détecter les signes précoces de carie, de vérifier la position des dents, d’évaluer si l’occlusion est normale ou si les dents sont instables. Si tel est le cas, il pourra confirmer s’il s’agit de signes que vous grincez des dents ou que vous serrez les muscles de la mâchoire.

C’est le moment également de vérifier les précédents travaux et d’en constater l’état pour voir si certains ne devraient pas être renouvelés.

L’examen dentaire ne concerne pas uniquement pas les dents, mais tout ce qui fait partie de la cavité buccale. Ainsi, le dentiste s’enquiert de l’état des gencives et de celui de tous les autres éléments contenus dans la bouche comme la langue, le palais, l’intérieur des joues et même le fond de la gorge.

À cet effet, il vérifie si ces éléments présentent :

  • des excroissances,
  • des kystes,
  • des ulcères,
  • des signes d’inflammation ou
  • des saignements.

Par ailleurs, il est habilité à détecter les premiers signes de cancer de la bouche et de la gorge.

 

Pas seulement les dents et les gencives

L’examen dentaire ne consiste pas seulement à l’inspection de l’intérieur de la cavité buccale puisque le dentiste s’enquiert également de l’état :

  • de l’articulation temporo-mandibulaire,
  • des os de son visage,
  • de sa mâchoire ainsi que
  • de la partie autour de sa bouche.

De même, lors de l’examen dentaire, le dentiste peut examiner la zone du cou en palpant les glandes et les ganglions lymphatiques.

Parmi les techniques utilisées pour l’examen dentaire, on peut citer les radiographies, notamment :

  • pour détecter des problèmes de caries
  • sous les gencives,
  • sous les obturations
  • pour révéler la présence de dents de sagesse incluses.

D’autres techniques peuvent aussi être utilisées comme les vidéos intraorales ou encore des sondes métalliques, ces dernières permettant notamment de mesurer la profondeur des poches gingivales du patient.

 

Aller chez le dentiste

Si vous avez déjà l’habitude de vous rendre chez un dentiste en particulier, votre dentiste en l’occurrence, il a déjà dû vous donner rendez-vous pour la prochaine visite qui consistera en un examen dentaire. Il ne vous reste donc plus qu’à vous y rendre.

Par contre, si vous n’êtes jamais allé chez un dentiste et que vous vous dites qu’il est grand temps de vous y rendre, vous avez la possibilité de chercher un dentiste dans votre localité, dans l’annuaire ou encore sur la Toile et demander rendez-vous.

Il est à noter que le dentiste est tenu de constituer et de tenir un dossier pour chacun de ses patients. Il lui revient également de s’assurer de la sécurité et de la confidentialité de tout ce qui figure dans de dossier.

 

Changer de dentiste

Au cas où vous seriez contraint de changer de dentiste, alors que vous avez déjà un dossier complet là où vous vous faisiez traiter, le personnel de cet ancien cabinet (clinique) peut acheminer une copie, et non l’original, de tous les documents vous concernant vers le cabinet (clinique) du nouveau dentiste.

Il est possible que vous ayez à signer une décharge émanant du cabinet (clinique) de votre ancien dentiste ou que vous ayez à vous acquitter des frais d’administration pour la copie et à payer pour l’expédition de celle-ci.

Il convient toutefois de signaler que certains cabinets (cliniques), malgré l’existence d’un dossier dentaire déjà établi par l’ancien dentiste, peuvent exiger l’établissement d’un nouveau dossier par leurs soins au cas où un nouveau patient déciderait de s’y faire soigner.