Clinique dentaire à Anjou - Dr Geneviève Rompré, Dentiste

8430 boul. Métropolitain est, Anjou, (Qc) H1K 1A3

514 352-0160

Soins dentaires et dentistes à Montréal: réponses à 11 questions fréquentes

Les soins et l’entretien des dents sont essentiels pour garder une bonne santé dentaire et bien vous porter globalement. Pour un résultat optimal, vous avez besoin de quelques renseignements de base. Voici les réponses aux questions que vous pourriez vous poser :

1. Est-il nécessaire de se rendre chez le dentiste tous les six mois pour un examen dentaire ?

Questions pour dentiste

Si un examen tous les six mois est suffisant pour la plupart d’entre nous, la fréquence des visites ainsi que les intervalles entre celles-ci dépendent des besoins dentaires de chacun.

Par ailleurs, l’examen dentaire permet au dentiste de vérifier si des problèmes pourraient affecter vos dents et votre bouche avant que ces derniers se développent. De plus, au cours de ces visites, votre dentiste

  • vous prodiguera des conseils concernant :
    • votre hygiène dentaire personnelle,
    • des méthodes de prévention…
  • établira vos besoins relativement à un traitement requis et
  • abordera d’autres sujets comme :
  • l’accumulation de tartre qui vous affecte,
  • etc.

Voici quelques questions pouvant vous permettre de déterminer, avec votre dentiste, le nombre de visites requises pour les examens.

  • Utilisez-vous quotidiennement du fil dentaire?
  • Utilisez-vous un dentifrice comportant du fluorure tous les jours?
  • Vous brossez-vous les dents deux fois par jour avec celui-ci?
  • Vous brossez-vous les dents correctement selon les instructions de votre dentiste ?
  • Avez-vous une alimentation équilibrée?
  • Comprend-elle des aliments des quatre groupes
    • légumes et fruits,
    • produits céréaliers,
    • lait et produits laitiers,
    • viandes et substituts?
  • Quelle est votre consommation de sucreries et d’aliments collants?
  • Fumez-vous?
  • Avez-vous déjà eu des caries dentaires?
  • Avez-vous déjà souffert d’une maladie des gencives?
  • Comment est votre état de santé général?

Il faut comprendre qu’il s’agit tous de facteurs ayant une influence sur votre santé buccodentaire, d’où l’importance de vous les poser. De plus, il n’est pas recommandé d’ajuster vos soins dentaires seulement selon les services couverts par votre assurance.

 

2. Est-ce que les radiographies sont systématiques à chaque visite chez le dentiste?

Émettant de rayons très faibles, les radiographies dentaires constituent un outil important pour le dentiste puisqu’elles lui permettent de mieux discerner les problèmes avant qu’ils ne dégénèrent.

Dans le cas d’un adulte en bonne santé, qui n’a pas eu à faire face à des problèmes de carie ou à d’autres problèmes depuis plusieurs années, aucune raison ne justifie des radiographies à chaque rendez-vous. Ainsi, c’est l’état de santé buccodentaire d’un patient qui détermine la fréquence à laquelle il a besoin de radiographies. Par contre, quand le dentiste doit suivre de près les progrès de l’état de santé buccodentaire de son patient, il se peut que ce dernier doive effectuer des radiographies plus souvent.

En outre, n’hésitez pas à poser la question à votre dentiste si vous ignorez la raison pour laquelle il vous fait passer des radiographies.

 

3. Comment faire pour trouver un nouveau dentiste?

Bien avant de commencer vos recherches, il est essentiel de déterminer vos besoins spécifiques. Vous pourrez ainsi prendre contact avec un cabinet dentaire ou un dentiste prodiguant les services qui correspondent à ce que vous recherchez. Vous pouvez aussi vous interroger sur certains autres critères dont:

  • la localisation du cabinet dentaire,
  • les heures d’ouverture,
  • les langues pratiquées,
  • les soins qui y sont offerts, qu’il s’agisse d’un dentiste généraliste ou d’un spécialiste…

Vous avez aussi la possibilité de demander aux membres de votre famille, à vos proches, vos amis ou vos voisins, de vous recommander un dentiste avec qui ils ont eu des expériences positives. Votre médecin peut également être en mesure de vous faire des suggestions quant à ses collègues dentistes.

Par ailleurs, vous pouvez recourir aux sites Web des associations dentaires provinciales pour trouver des dentistes dans votre région. Après avoir effectué une présélection de deux ou trois dentistes, la dernière étape consiste à appeler ces derniers afin de savoir s’ils acceptent de nouveaux patients. Ce sera lors de votre première visite que vous saurez si votre nouveau dentiste vous convient.

 

4. Comment faire pour transférer le dossier de l’ancien cabinet dentaire au nouveau?

La réglementation du Québec concernant les dentistes stipule que ceux-ci doivent conserver les dossiers de leurs patients pendant cinq ans après la dernière consultation. Ainsi, après avoir fait votre choix, vous avez la possibilité de demander au cabinet de votre ancien dentiste de faire parvenir une copie de votre dossier au cabinet du nouveau dentiste. Pour ce faire, il est possible que vous ayez à signer une décharge du cabinet de l’ancien dentiste et à payer des frais d’administration et d’expédition de la copie du dossier.

Pour avoir de plus amples informations, vous pouvez vous adresser directement à votre dentiste ou vérifier la réglementation de l’Ordre des dentistes du Québec.

 

5. Questions d’hygiène : le port de gants et de masque est-il nécessaire? Comment savoir si le dentiste utilise des instruments propres?

Lors de votre visite chez le dentiste, celui-ci prend des mesures qui visent à respecter les règles d’hygiène et d’asepsie. Notamment, il porte des outils de protection contre les bactéries, dont des gants et un masque, empêchant ainsi la propagation des microbes. Les mesures de précaution standards incluent également le lavage régulier des mains, mesures auxquelles votre dentiste ainsi que les autres membres de son équipe doivent se soumettre. Par ailleurs, la stérilisation de l’équipement du cabinet, le nettoyage des meubles et celui des appareils dans les salles d’examen doivent aussi être effectués.

Comme il s’agit de mesures de précaution standards, elles sont appliquées pour tous les patients qui viennent au cabinet, que ceux-ci soient malades ou non. Néanmoins, s’il y a eu récemment des changements quant à votre état de santé, le mieux est toujours d’en faire part à votre dentiste pour qu’il puisse prendre les précautions nécessaires.

Pour être rassuré, n’hésitez pas à demander à votre dentiste de vous expliquer comment il applique ces mesures de précaution standards. Il est le mieux placé pour répondre à toutes vos questions sur ce sujet.

 

6. À quand la première visite de l’enfant chez le dentiste?

Dans un premier temps, il est important de souligner qu’il convient d’initier le tout jeune enfant à l’hygiène buccodentaire bien avant l’apparition de sa première dent. Ainsi, pendant cette période, nettoyez sa bouche avec un bout de tissu souple et humide. Lorsque sa première dent est apparue, brossez celle-ci avec une brosse à dents douce. De plus, pour maintenir ses dents en bonne santé, vous pouvez opter pour des aliments sains et limiter sa consommation de sucreries.

Plus tard, vous pourrez faire comprendre à votre enfant que les visites chez le dentiste font partie des soins de santé courants et qu’il est essentiel qu’il les intègre à sa routine. Choisissez un dentiste dont les compétences correspondent aux besoins de votre enfant. Qu’il s’agisse d’un dentiste ou d’un pédodontiste, optez pour un dentiste spécialisé dans le soin des dents des enfants.

Si vous avez les coordonnées d’un dentiste spécialisé avec les enfants, appelez son cabinet pour savoir l’âge auquel il préfère recevoir ses jeunes patients pour la première fois. À titre informatif, l’ADC conseille que les jeunes enfants soient évalués par un dentiste dans les six mois qui suivent l’apparition de leur première dent ou lorsqu’ils atteignent l’âge de douze mois.

L’idéal serait que cette première visite se déroule agréablement pour que l’enfant n’ait pas d’appréhensions lors des prochaines consultations, que ces dernières ne soient pas une source d’inquiétudes et d’anxiété pour lui. Pour ce faire, l’enfant devra être accompagné d’une personne sereine qui ne lui communiquera aucune crainte.

Il est donc préférable d’effectuer la première visite chez le dentiste bien avant qu’un problème ne survienne. Ceci étant, en cas de problème, le mieux est toujours de demander un rendez-vous sans tarder, peu importe l’âge.

 

7. Comment se passe le paiement par la compagnie d’assurance?

Au Canada et au Québec, il existe des régimes de soins dentaires offerts aux employés, par les employeurs, par le biais de compagnies d’assurance, afin d’aider à couvrir le paiement de leurs traitements dentaires. Ainsi, l’indemnisation des patients se fait selon le taux de couverture fixé par leurs employeurs et la compagnie d’assurance.

Il faut toutefois comprendre que le dentiste va établir votre plan de traitement selon vos besoins buccodentaires et non en fonction de ce qui est couvert par votre régime de soins dentaires. Mais n’hésitez pas à lui faire part de vos inquiétudes au point de vue financier afin trouver un compromis en ce qui a trait à l’acquittement de vos frais de traitements. Il vous revient toujours d’accepter ou de rejeter ce qu’il vous propose.

L’idéal serait de ne pas prendre votre décision en vous basant uniquement sur ce qui est couvert par votre régime. Toutefois, certaines parties de traitement, qui ne sont pas couvertes par le régime d’assurance, doivent être prises en charge par le patient lui-même. Il est possible que le dentiste vous propose un échéancier ou un mode de paiement qui peut être plus facile pour vous. Par ailleurs, beaucoup de dentistes acceptent de demander directement à l’assureur si le traitement proposé au patient est couvert par le régime dont il bénéficie.

Si vous ne bénéficiez pas d’un régime de soins dentaires ou si votre dentiste n’accepte pas d’être payé par la compagnie d’assurance et que vous ne pouvez pas vous permettre de vous acquitter de la note en une seule fois, n’hésitez pas à en discuter avec lui pour connaitre les modes de paiement possibles.

Dans le cas où vous ne pouvez pas vous offrir des soins dentaires, contactez une agence de services sociaux ou une faculté de médecine dentaire qui se trouve près de chez vous. Vous pouvez vous adresser à cette première pour savoir si vous êtes admissible aux soins dentaires que le gouvernement finance. La deuxième option propose des traitements à prix réduit puisque vous serez traités par des étudiants en formation. Plusieurs soins dentaires sont offerts pour les moins de 10 ans avec la carte assurance maladie.

 

8. Pourquoi les services dentaires paraissent-ils aussi coûteux?

Le coût pour les services de santé est relativement élevé, tant au Québec qu’ailleurs dans le monde. Cependant, étant donné qu’au Canada nous n’avons pas à payer directement quand nous consultons un médecin ou que nous allons à l’hôpital, nous ne sommes pas au courant du coût de ces services.

Le coût élevé des services offerts par les dentistes s’explique en grande partie par :

  • le salaire des employés qui font partie de l’équipe du cabinet,
  • le prix de l’équipement,
  • les frais d’exploitation et
  • les frais généraux.

Il faut toutefois savoir que vous pouvez éviter d’avoir besoin de soins qui visent à corriger des problèmes dentaires graves dus à la négligence si vous avez une bonne hygiène buccodentaire en vous brossant les dents et en utilisant de la soie dentaire. Ainsi, vous n’aurez besoin que d’examens réguliers, ceux-ci coûtant réellement moins cher que les traitements.

 

9. Quelle est la différence entre un blanchiment à domicile et un blanchiment chez le dentiste?

Habituellement, le dentiste effectue en cabinet ce qu’on appelle un blanchiment des dents non vitales : une procédure qui concerne les dents endommagées et noircies qui ont bénéficié d’un traitement de canal. Par contre, il existe également une autre méthode de plus en plus courante qu’on appelle le blanchiment des dents vitales. Il s’agit d’une intervention qui s’effectue sur des dents saines et qui peut être réalisée chez le dentiste ou à votre domicile après que ce premier vous ait montré comment procéder. Notons par ailleurs qu’il est maintenant habituel de trouver des produits de blanchiment dans les commerces.

 

10.  Ces produits sont-ils tous pareils?

Non. De plus, ils n’ont pas les mêmes effets. Il faut savoir que ces produits, même ceux qui sont utilisés par les dentistes, peuvent comporter divers risques et effets secondaires. Avant de survoler certains de ceux-ci, il faut savoir qu‘à long terme, les produits de blanchiment peuvent rendre vos dents sensibles ou les endommager par abrasion.

Même si presque tous les magasins mettent à la disposition de leurs clients des dentifrices blanchissants sans les informer davantage, ceux-ci ont aussi des effets nuisibles.

Certains dentifrices blanchissants dont on se sert en tant que dentifrices ordinaires comportent un agent de blanchiment, lequel est un ingrédient chimique qui enclenche une réaction ayant pour effet de rendre les dents plus claires. Toutefois, ces dentifrices ne contiennent que peu d’agents de blanchiment. À cet effet, ils sont moins efficaces pour blanchir les dents si on les compare aux autres produits plus puissants. Ils ont par contre l’avantage de produire moins d’effets secondaires.

Il existe également des trousses de blanchiment qu’on peut acheter en magasin. Ils comprennent des produits qui doivent être en contact plus longtemps avec les dents que les dentifrices et qui ont un agent de blanchiment nettement plus puissant. Lorsque vous utilisez ces produits, vous ne bénéficiez cependant pas de la protection supplémentaire que vous obtiendriez chez votre dentiste, celui-ci étant apte à surveiller tout effet secondaire du produit.

Rappelons ainsi que votre dentiste peut utiliser des produits contenant un agent de blanchiment plus puissant, avec généralement de meilleurs résultats, et qu’il ne manquera pas de vous donner des instructions précises à suivre à cet effet. De plus, il a reçu une formation qui lui permet de détecter et de traiter les effets secondaires que vous pourriez éventuellement noter pendant le blanchiment. Dans le cas où une gouttière est nécessaire pour appliquer l’agent de blanchiment, votre dentiste en possède des modèles sur mesure, permettant de ne pas laisser couler le produit chimique dans la bouche (contrairement aux gouttières à taille unique trouvées dans les commerces).

 

11.  Que faire lorsque l’on ne comprend pas le jargon du dentiste?

Cela peut parfois paraitre gênant, mais il convient toujours de poser la question à votre dentiste quand il y a quelque chose que vous ne comprenez pas ou que vous ne connaissez pas.

Ainsi, si votre dentiste vous recommande une procédure que vous ne connaissez pas, n’hésitez pas à lui poser la question, afin de faire un choix éclairé. N’oubliez pas que la décision finale vous appartient toujours quant à la façon et au moment de procéder au traitement. D’ailleurs, si vous ne lui posez pas de questions, votre dentiste supposera que vous comprenez parfaitement tout ce qu’il vous a expliqué.

Pour aborder le sujet avec votre dentiste et vous sentir plus en confiance, vous avez la possibilité :

  • de demander à voir des photographies de la procédure ou des photographies des résultats de celle-ci;
  • de lui demander la fréquence à laquelle il a réalisé cette intervention dans le passé;
  • de vous enquérir du coût ainsi que du temps que prendra la démarche;
  • de le questionner pour savoir s’il sera nécessaire de reprendre le procédé dans le futur;
  • de lui demander s’il y a d’autres solutions de remplacement à cette méthode et, le cas échéant, de lui poser des questions sur le pour et le contre pour chaque option.

Outre les réponses apportées, votre dentiste peut également mettre à votre disposition de l’information supplémentaire que vous pourrez lire afin d’en savoir davantage sur la façon de faire. Si vous n’avez pas eu l’occasion de lui poser ces questions lors de votre discussion, vous pourrez essayer de le joindre plus tard par téléphone.

En effet, le mieux est toujours d’obtenir des réponses provenant de votre dentiste plutôt que de tenter de les obtenir par le biais de sources diverses, incluant Internet.

Si des doutes subsistent, n’hésitez pas à aller chercher un second avis de la part d’un autre dentiste. Souvent, cela vous confirmera que votre dentiste avait choisi le meilleur traitement qui soit pour vous.

 

Finalement, posez des questions à votre dentiste!

Cette FAQ répond à plusieurs questions sur les soins dentaires et les dentistes, mais il se pourrait que quelques-unes restent en suspens. N’hésitez pas à les poser à votre dentiste. Votre relation avec lui peut aussi être un critère de sélection quant au dentiste qui vous convient.