Soins dentaires

Le traitement de canal : ce qu’il faut absolument savoir

By septembre 22, 2014 août 7th, 2019 No Comments

Le traitement de canal constitue un des motifs les plus fréquents de consultation pour urgence dentaire. Si vous avez une dent accidentée ou infectée, celle-ci n’a plus sa vitalité et meurt. Il en résulte des dommages de la chambre pulpaire qui peuvent aboutir à la mortification pulpaire. Si, auparavant, les dentistes étaient dans l’obligation d’effectuer une extraction de la dent, ils peuvent maintenant procéder à un traitement de canal pour sauver la dent qui souffre de cette mortification pulpaire. Mais en quoi consiste-t-il et à qui s’adresse un tel traitement?

Le traitement de canal se déroule en plusieurs séances

Une digue pour protéger la dent

Plusieurs séances chez le dentiste ou l’endodontiste (spécialiste qui traite l’intérieur de la dent) sont requises pour la réalisation du traitement de canal. La démarche commence par la protection de la dent contre les bactéries présentes dans la salive grâce à l’installation d’une digue en caoutchouc mince autour de la dent.

Nécessitant le recours à une anesthésie locale, cette étape se poursuit avec la réalisation d’une incision au niveau de la dent, ce qui permet d’accéder à la chambre pulpaire et au système radiculaire. De cette façon, le dentiste peut en retirer les tissus morts ou infectés, nettoyer le canal, l’élargir ainsi que le modeler pour faciliter l’obturation.

Généralement, ces actions sont réalisées avec des instruments motorisés, mais le dentiste ou l’endodontiste peut également recourir à des limes endodontiques manuelles pour gratter la surface intérieure des canaux pulpaires. Une irrigation est également effectuée à l’aide d’un désinfectant chimique.

Si ces tissus ne sont pas extraits, il y a risque d’infection des cellules qui entourent la racine de la dent, d’où une inflammation et une douleur plus importantes. En outre, le dentiste ou l’endodontiste peut, à ce moment, favoriser l’élimination des bactéries grâce à l’introduction de certains médicaments dans la chambre pulpaire et le canal radiculaire.

Une obturation temporaire du canal

Pour que la salive ne s’introduise pas dans la chambre pulpaire et les canaux radiculaires, le canal obtenu grâce à l’ouverture de la couronne est entièrement obturé par un matériau inerte naturel. Il s’agit d’une obturation provisoire. De plus, si l’infection s’étend au-delà de l’extrémité de la racine, le dentiste ou l’endodontiste peut prescrire au patient des antibiotiques.

Lors de la séance qui suit, le matériau temporaire est extrait pour pouvoir remplir et sceller de manière permanente le canal radiculaire. À cet effet, le dentiste ou l’endodontiste utilise un matériau biocompatible naturel, le plus souvent de la gutta-percha chauffée.

Rétablissement de la structure, la fonction et l’apparence de la dent

Dans le cas où il ne reste pas assez de la dent naturelle, il est possible d’utiliser, au niveau du canal radiculaire, un tenon en métal ou en plastique en tant que support, avant de placer une couronne sur la dent.

L’étape du rétablissement de la structure, de la fonction et de l’apparence de la dent est réalisée grâce à l’installation d’une couronne en porcelaine ou avec un alliage métallique sur la dent. En effet, suite à un traitement de canal, la dent est fragilisée et a plus de risque de se casser. L’usage de la couronne ou du pivot dentaire permet de lui assurer plus de solidité.

Il est à noter que la réalisation de la couronne est du ressort du dentiste. Ainsi, si c’est votre endodontiste qui a pris en charge votre traitement de canal, il vous recommandera à votre dentiste pour la préparation de celle-ci.

Il faut s’attendre à ce que le prix d’un traitement de canal soit assez élevé, considérant la charge de travail et les étapes nécessaires à la réalisation du processus. Toutefois, celui-ci constitue un investissement beaucoup plus confortable et viable que l’extraction de la dent affectée. Il permettra au patient d’avoir une dentition en santé et utilisable encore longtemps, ce qui augmente sa qualité de vie.

Dans quelles situations a-t-on recours au traitement de canal?

Le dentiste et l’endodontiste ont recours au traitement de canal principalement quand il est question d’une infection au niveau de la pulpe. À titre de rappel, la pulpe est le tissu mou qui remplit la cavité pulpaire, au centre de la dent. Partie la plus interne de la dent, la pulpe se compose de nerfs et de vaisseaux sanguins, conférant sensibilité et vitalité à celle-ci.

Cette infection au niveau de la cavité pulpaire peut être due à une fissure ou une blessure traumatisante au niveau de la dent ainsi qu’à une carie profonde. Elle a également des conséquences néfastes sur le canal radiculaire qui se trouve sous la pulpe et peut être à l’origine d’abcès qui affectent l’extrémité de la racine, entrainant de la douleur et une inflammation.

Plusieurs situations peuvent témoigner de l’atteinte du nerf. Demeurez à l’affût et consulter rapidement votre dentiste si :

  • une douleur spontanée ou lancinante qui se fait ressentir quand les dents se joignent lorsque la bouche se ferme (occlusion),
  • une douleur dentaire qui vous empêche de trouver le sommeil,
  • il y a présence de sensibilité au chaud et au froid,
  • il n’est pas possible de mâcher avec une dent spécifique,
  • vous détectez l’assombrissement de la teinte d’une dent spécifique…

En outre, les situations suivantes, entre autres, justifient le recours au traitement de canal par le dentiste ou l’endodontiste :

  • la carie qui affecte la dent a déjà atteint la pulpe,
  • la dent est brisée et une obturation ne suffit pas pour la restaurer,
  • la pulpe est irritée par un traumatisme,
  • la pulpe est irritée par une obturation très profonde,
  • nécessité d’avoir recours à un pivot pour permettre à la dent de recevoir une couronne,
  • une lésion infectieuse survient à l’extrémité de la racine d’une dent, suite à une carie ou une lésion grave, pouvant être révélée par une radiographie.

Grâce au traitement de canal, qui consiste à nettoyer et désinfecter l’intérieur de la dent, il est généralement possible de guérir celle-ci et de lui éviter de perdre sa vitalité afin que le patient puisse la conserver encore de longues années.

Si le matériau utilisé pour l’obturation permanente dure généralement toute une vie, il faut néanmoins envisager de remplacer l’amalgame ou la couronne à long terme.

Les idées fausses sur le traitement de canal

Quand on parle de traitement de canal, beaucoup ne peuvent s’empêcher de frissonner à l’avance, craignant qu’il ne s’agisse d’un procédé douloureux, en pensant à la petite ouverture réalisée sur la dent pour atteindre la chambre pulpaire et le système radiculaire, le grattage, l’obturation et tout le reste.

Mais comme nous l’avons déjà noté plus haut, la réalisation de l’incision est précédée d’une anesthésie locale. Il en est de même pour toutes les étapes du traitement de canal qui sont susceptibles d’occasionner de la douleur chez le patient.

Ainsi, contrairement à la croyance populaire, il ne s’agit pas d’un traitement qui fait mal mais qui, concrètement, permet de soulager la douleur générée par une inflammation ou une infection dentaire. Néanmoins, il ne s’agit pas d’un traitement miracle qui va faire disparaitre la douleur de manière immédiate. Il va plutôt amener le patient vers la guérison de manière progressive.

Même si le patient notera généralement une amélioration significative de sa situation après un traitement de canal, la dent peut encore être sensible les premiers jours suivant celui-ci, surtout à la mastication.

Néanmoins, la douleur doit avoir entièrement disparu dans les semaines suivantes et ne pas persister durant des mois, ce qui peut être le signe d’un nettoyage de la racine mal fait ou d’une fracture de la dent. En cas de douleur persistante, n’hésitez pas à consulter un dentiste ou un endodontiste.

Il peut également paraitre à certaines personnes que l’extraction constitue la meilleure solution afin d’être « débarrassé » à tout jamais du problème.

Il ne faut pas oublier que la perte d’une dent peut être à l’origine de problèmes de mâchoire et d’alignement de celles qui restent. De plus, le remplacement de celle-ci par une dent artificielle n’est pas sans inconvénients.

Que faire après le traitement de canal?

Il est possible que vous ressentiez une certaine douleur après un traitement de canal. Il s’agit d’une douleur causée généralement une inflammation autour de la dent. Il est préférable de prendre soin de celle-ci avec des anti-inflammatoires ordinaires au lieu de prendre de puissants antidouleurs.

Il est préférable de vous référer à votre dentiste ou à votre endodontiste en cas de :

  • douleur plus sévère,
  • de douleur persistante dont il a été question un peu plus haut,
  • d’impossibilité de mâcher avec la dent ou
  • de gonflement au niveau de la gencive.

En effet, ces situations peuvent constituer un signe d’une fissure profonde dans la dent ou d’un canal qui nécessite un traitement ou un complément de traitement.

Si le traitement de canal a été efficace et que vous êtes débarrassé de vos maux, il est hors de question de penser qu’il n’est plus nécessaire de prendre soin de vos dents. Il est essentiel de continuer à avoir une hygiène bucco-dentaire impeccable en prenant le temps de vous brosser les dents et les gencives correctement et d’utiliser du fil dentaire.

Il est important aussi de ne pas oublier de prendre votre rendez-vous annuel chez le dentiste, ce qui lui permettra de suivre régulièrement l’état de santé de l’intérieur de votre bouche et de vous faire bénéficier des traitements nécessaires en cas de problèmes. En outre, selon les résultats de votre examen dentaire et buccal, il est possible que votre dentiste vous demande d’écourter le temps entre vos rendez-vous.